Grand Hebdo - pêche en ville - Québec - DES TRUITES DANS LA RIVIÈRE SAINT-CHARLES - PÊCHE EN VILLE )1994) INC.

Aller au contenu

Menu principal :

Article Journaux

Pêche en Ville  2017   -   20 mai au 4 juin 2017  -  Une Belle Activité Pour La Famille

Thaïs Martel

Article mis en ligne le 22 mai 2010 à 15:42

Québec Hebdo

Pêcheurs en devenir sur les bords de la Saint-Charles

 
 

La rivière Saint-Charles compte 3000 nouveaux habitants et ses rives, une soixantaine de nouveaux pêcheurs.

C'est que quelque 3000 truites ont été introduites dans le cours d'eau à l'arrière de la maison O'Neill dans le secteur Les saules pour la toute première journée de l'événement Pêche en ville qui s'inscrit dans le cadre de la Fête de la rivière Saint-Charles, le tout pour le plus grand plaisir des enfants, la relève en matière de pêche.

L'événement, initié par la Fondation de la faune du Québec pour favoriser la relève dans le domaine de la pêche, invite la population à découvrir cette activité de plein air tout en appréciant la beauté du parcours de la rivière Saint-Charles.


 
 

Pour les organisateurs, c'est aussi l'occasion de parler environnement avec les jeunes. "Je veux faire connaître la rivière et en profiter pour faire passer le message de la conservation.

C'est à cet âge-là que les enfants comprennent le mieux l'importance de prendre soin de l'environnement", explique Simon Brouard, conseiller municipal chargé des dossiers environnementaux et passionné de pêche.

 
 

Associé avec l'événement Pêche en ville depuis plusieurs années, M. Brouard enseigne les rudiments du sport aux jeunes qui participent à l'activité. Il estime que seulement 10 % des enfants ont déjà pêché avant de participer à la journée Pêche en ville.

"Quand on leur demande s'ils ont déjà été à la pêche, ils lèvent presque tous leur main. Mais on se rend vite compte à les écouter qu'ils n'ont attrapé que des crapets soleil ou des menés."  

 
 

Raymond Chartré, le président de Pêche en ville, s'est pour sa part dit positivement surpris de l'engouement suscité par l'activité. "C'est encore plus gros que je pensais. Mon plus beau souvenir restera de voir les jeunes aller chercher leur canne à pêche, leur permis et leurs hameçons pour ensuite rejoindre leurs parents, le regard rempli de fierté."

Il semblerait bien en effet que les organisateurs de l'événement Pêche en ville n'aient pas à s'inquiéter : la relève est bien présente dans le domaine de la pêche. La famille Noreau en est l'exemple même. Catherine et Olivier, âgés respectivement de 5 ans et demi et 3 ans et demi, participaient pour une deuxième année à l'événement. "Ils ont tellement aimé ça l'an passé qu'ils ont demandé de revenir. Depuis leur première expérience de pêche, on est allés aux petits poissons des chenaux et, pour la première fois, on ira cet été pêcher en chaloupe dans la réserve faunique des Laurentides", assure le père des deux jeunes pêcheurs, Jean-François Noreau.

Deux autres ensemencements auront lieu : le 28 mai 2010 vers 11 h dans le parc Chauveau, à proximité de la passerelle, et le 29 mai 2010 à 9 h, à proximité du pont des Cheminots, dans le district de Loretteville. Une période de 45 minutes est réservée aux jeunes de moins de 15 ans avant que la pêche ne soit permise à tous. Le public est également convié à la Fête de la pêche les 11, 12 et 13 juin 2010. La réglementation de pêche en vigueur permet alors exceptionnellement de pratiquer cette activité sans permis.
http://www.quebechebdo.com/journaliste-1387-Thais-Martel.html

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu